IDEE Casamance Accueil > Une introduction

Une introduction




Bessire

Créé le 01 avril 1998 à Ziguinchor, Sénégal, IDEE Casamance est une Association sans but lucratif et inscrit comme telle à la Gouvernance de Ziguinchor sous le récépissé 0026/GRZ/ du 17/09/1998. Sa stratégie générale est de recueillir les demandes des populations, de les analyser et de les accompagner dans la conception et/ou l’exécution de toute action visant la conservation et la gestion durable des zones humides en Casamance. Des actions promouvant le développement socio-économique et culturel des populations locales habitant dans la mangrove sont prises en compte. Depuis l’an 2000, IDEE Casamance donne un appui/conseil aux populations locales à travers le Programme "Les zones humides de la ria Casamance : une biodiversité à sauvegarder" avec l’appui financier de CORDAID (ONG Néerlandaise), la Coopération Néerlandaise (par l’intermédiaire de l’ambassade des Pays Bas à Dakar) et IUCN NL/EGP.

Le programme initial est composé de 04 axes :



Depuis août 2007 les interventions de IDEE Casamance se focalisent sur la structuration de la pêche crevettière dans la ria Casamance, composée des régions de Sédhiou, Kolda et Ziguinchor. IDEE Casamance est la seule structure qui promeut le renforcement de capacités des acteurs de la pêche continentale dans la ria Casamance. Nous avons élaboré maintes études sur le fonctionnement, les engins de pêche, la cogestion et autres contraintes et besoins de la pêche continentale en Casamance.

Goudomp

IDEE Casamance se veut l'initiatrice de l'écocertification de la pêcherie crevettière dans la ria Casamance. GTZ a commandité une étude sur les possibilités de certification et IDEE Casamance, en collaboration avec le bureau d'étude Suisse BlueYou, a produit une proposition de projet de Partenariat Public Privé (PPP). Dans ce même contexte, les relations entre la FAO et IDEE Casamance ont abouti à une collaboration de terrain : une Analyse de Cycle de Vie (ACV) de la pêcherie crevettière dans la ria Casamance et celle chalutière au large. Cette étude c'est déroulée de novembre 2007 à février 2008. L’étude, la première ACV d'un produit halieutique dans un pays émergeant, est financée par SWEDMAR, l’unité de coopération pour le développement international de la Commission des pêches suédoise et le Département des pêches et de l’aquaculture de la FAO. Elle est exécutée par SIK (Institut Suédois pour l’alimentation et la biotechnologie) avec l’aide de spécialistes en matière d’évaluation du cycle de vie des produits de la mer de l’Université d’Aalborg, Danemark et de l’INRA, France.



Pour l'aménagement des pêcheries et l'approche écosystémique des pêcheries lire Charles-Domnique, E. voir http://wikinap.haisoft.net

voir : ideecasamance.org